Prévention et sécurité

Comprendre les normes françaises et européennes

28 mars 2017
Cambriolage

Vous voulez choisir une porte blindée ? Et vous voici égaré dans le monde inconnu des normes. Voici un peu d’aide pour comprendre les normes françaises et européennes.

Des conditions différentes

Il existe des référentiels français comme ceux proposés par le CNPP (Centre National de Prévention et de Protection), organisme certificateur reconnu par les professionnels de la sécurité et de l’assurance.
Il y a également des normes européennes avec une démarche de certification différente qui permettent de comparer les offres de portes présentes sur le marché.

S’il est possible d’établir des équivalences, des différences sont à noter. Les normes françaises sont le résultat de tests de résistance à l’effraction (entre autres tests) réalisés par le CNPP, organisme indépendant qui délivre une attestation que l’on retrouve sur une plaque apposée sur la porte. La norme européenne n’exige pas que les tests soient effectués par un organisme indépendant reconnu comme le CNPP. Une entreprise peut donc s’autocertifier mais doit pouvoir en parallèle prouver à ses clients qu’elle réalise les tests. Toutefois le CNPP réalise des tests pour les normes européennes et appose un certificat rendant l’information plus fiable.

Enfin, les tests concernant les normes européennes et françaises s’effectuent à partir d’un trousseau d’outils différents comme expliqué dans le tableau suivant.

Les équivalences entre normes européennes et normes françaises

Classe Cambrioleur Méthodes employées lors des tests européens Méthodes employées pour les normes françaises Temps
de résistance
Équivalence avec les certifications françaises
1 Occasionnel Petits outils simples et force physique  Pas de test manuel
2 Occasionnel Force physique, outils simples
(tournevis, pince, coins en bois
et en plastique, scies)
3 mn
3 Moyen Idem + tournevis supplémentaires,
pied de biche, petit marteau,
perceuse à main, chasse-goupilles
1 tournevis longueur totale 260/20 mm – largeur de lame 10/1 mm 
2 tournevis longueur totale 375/25 mm – largeur de lame 16/2 mm 
4 cales plastique longueur 240/25 mm, largeur 80/10 mm, hauteur 30/5 mm 
1 marteau de 800/10 g – longueur totale 330 mm/20 mm 1 pied de biche longueur totale 710/10 mm
1 ciseau à bois longueur totale 300 mm/20 mm – largeur de lame 30/5 mm
5 mn BP1
4 Expérimenté Idem + marteau lourd, hache,
ciseau à bois, cisaille à métal,
coupe-boulon, burin et
perceuse portative
Idem +1 marteau longueur totale 330 mm/20 mm – masse maximale 1,25/0,1 kg 1 burin longueur totale 250/25 mm – largeur de lame 30/5 mm 
1 hachette longueur totale 350/25 mm 
1 coupe-boulon longueur totale 460 mm 
1 ciseau à bois longueur totale 300 mm/20 mm – largeur de lame 30/5 mm 
1 scie à main avec lames HSS (10 maxi) 
1 scie miniature avec lames HSS (10 maxi)
10 mn BP2
5 Expérimenté Idem + outils électriques (perceuse,
scie sauteuse, scie sabre, meuleuse d’angle
Idem + 1 tube pour rallonge longueur maximale 500 mm
1 perceuse électrique 650 /10 W (trou d’homme)
6 forets 13 mm maximum ; HSS ou à pastille carbure
1 scie cloche 50 mm maximum ; HSS/carbure
15 mn BP3
6 Expérimenté Idem +masse, coin en acier,
outils électriques puissants
(disqueuse, marteau à percussions)
Idem + masse, coin en acier,
outils électriques puissants
(disqueuse, marteau à percussions)
20 mn

Pour en savoir davantage sur les normes françaises A2P BP, lisez les articles : « La minute de l’expert : la certification A2P » et « Pourquoi choisir un produit certifié ? ».

Vous aimerez également

Commentaires

Laissez un commentaire